Trésors Publics

Trésors Publics est le nouveau projet artistique du Parti Poétique à travers la Région Sud depuis le Pays d’Arles. Suite logique du projet artistique La banque du miel, qui avait essaimé entre la France, la Suisse, les Pays Bas et la Norvège, Trésors Publics est un révélateur des nouveaux indicateurs de richesses des territoires.

Et si nous considérions le vivant dans son ensemble comme autant de Trésors Publics ?

Depuis le début du 20ème siècle, nous évoluons dans des milieux de plus en plus urbains, de moins en moins naturels et entretenons de ce fait de moins en moins de relations avec la nature. Ce phénomène, qualifié par le biologiste américain Robert Pyle, «d’extinction de l’expérience de la nature», a contribué à masquer la crise de la biodiversité et nos relations de dépendance aux autres vivants. Les liens, de même que la mémoire qui nous lie à la nature se sont amenuisés tous les jours un peu plus. Nous avons ainsi perdu un savoir lié au vivant et à la biodiversité, nous sommes coupés d’une relation au monde animal et aux compagnonnages qui s’établissaient, avons oubliés les impacts de nos consommations débridées sur l’environnement, jusqu’aux gestes et pratiques de bon sens.

Un projet pour reconnecter l’homme à la biodiversité
Trésors Publics croise les pratiques et les disciplines. Il révèle et interroge notre relation au vivant en nous reliant à une biodiversité écologique, humaine, culturelle et culinaire qui appartient a cette nécessité de faire humanité ensemble, en intelligence, en respect et en connaissance de la planète qui nous supporte. À la fois inventaire des patrimoines culturels et biologiques du territoire de Provence et de Méditerranée, Trésors Publics ouvre une pensée en archipel et en écosystèmes, pour construire sur 10 ans un projet «en relation» avec son territoire.

Sujet de prospection et de collecte, c’est à la fois le patrimoine biologique, matériel et immatériel qui s’invente comme un trésor mais également un processus qui s’invente comme une révélation de l’existant, une nécessité d’inventer d’autres voies, d’autres regards et de la nécessité de réinventer un monde ou le langage des artistes croiserait naturellement l’expertise des mondes agricoles et scientifiques autour du génie naturel.

Projet participatif au long cours, il se construira sur 10 ans avec les habitants et les ressources du territoire, mais aussi les entreprises et les acteurs associatifs au travers de temps d’expérimentations et de restitution : ateliers, résidences d’artistes, recherches croisées, expositions, installations, ouvrages et inventaires qui permettront de mettre en partage nos biens communs comme autant de trésors publics.

Deux nouveaux lieux « centres d’essaimages » sont associés au projet : Siècle, ancien atelier de Jeanne Calment dans le centre d’Arles qui accueillera un espace d’exposition puis à terme un restaurant « géographique et climatique » et Regains, Mas datant de 1642 aux portes de la Crau, qui constituera à terme dans le cadre du projet un véritable campus sur le vivant entre NATURE + CULTURE + NOURRITURE.

Les rendez-vous à venir

Culture

Séminaire Biodiversité et Patrimoine immatériel

09.09.2021
Séminaire d’étude de deux jours développé avec l’Institut Michel Serres
Collaboration

Glanes Sonores

2021-2022
Collaboration avec Radio Grenouille
A la rencontre des habitants du territoire afin de documenter leur relation à la nature, la biodiversité.